En ce moment En ce moment

31% des Français ont envie de créer leur entreprise

Publié par le

C'est le pourcentage le plus élevé depuis 2001, et ce malgré un contexte économique anxiogène.

  • Imprimer

Après quelques années de stagnation, l’envie de créer son entreprise est en hausse et rejoint ainsi les chiffres de 2001. Au total, 31 % des Français ont envie de devenir entrepreneur selon la 9e édition du Baromètre "les Français et la création d’entreprise", publié vendredi 9 janvier par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI).

En extrapolant ces résultats à l’ensemble des Français âgés de 18 ans et plus, ce sont au total près de 15 millions de Français qui sont tentés par la création. Selon André Marcon, président de CCI Entreprendre en France, «il ne fait aucun doute que le lancement du nouveau régime de l’auto-entrepreneur a fait réfléchir un grand nombre de français».

Par ailleurs, 20% pensent que créer son entreprise serait un moyen d’échapper aux conséquences de la crise. Une majorité (79%) se montre toutefois inquiète de se lancer en période de crise.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]