Mon compte Devenir membre Newsletters

34 plans pour bâtir la reconquête industrielle de la France

Publié le par

Le président de la République François Hollande a présenté le 12 septembre 2013, 34 plans destinés à reconquérir les parts de marché de l'industrie française à l'échelle mondiale. Réalité augmentée, énergies renouvelables, Big Data... Ces plans pourraient concerner 480 000 emplois en dix ans.

34 plans pour bâtir la reconquête industrielle de la France

Dessiner le visage de "la nouvelle France industrielle". Tel est le nouveau cheval de bataille du gouvernement. Le 12 septembre 2013, le président de la République, François Hollande, a présenté les 34 plans d'action industriels élaborés depuis plus d'un an par le Conseil national de l'industrie (CNI).

L'objectif de l'offensive gouvernementale est clair : soutenir l'innovation française pour que l'Hexagone redevienne l'un des fleurons de l'industrie mondiale dans les secteurs les plus porteurs d'ici à dix ans. "Ces 34 plans sont autant de frontières technologiques que nous voulons repousser", a défendu le président de la République, lors de son discours au palais de l'Elysée.

Se positionner sur les marchés d'avenir

Énergies renouvelables, biotechnologies, Big Data, objets connectés... Le gouvernement a en particulier mis l'accent sur les filières liées à la transition énergétique, à l'économie du vivant et au numérique.

Ces plans ont ainsi été conçus autour de trois priorités :

> Ils concernent des marchés porteurs en pleine croissance qui présentent des opportunités à l'échelle mondiale ;

> Ils se fondent sur des technologies que la France maîtrise sur le plan industriel et économique ;

> Ils se développerons à travers des entreprises françaises déjà leaders de leurs secteurs, ou disposant d'un écosystème académique, technologique, économique et industriel qui permette d'y occuper une place stratégique.

Cap sur la 3e révolution industrielle

"J'ai la conviction que c'est par l'industrie que la France pourra gagner les points de croissance qui lui manquent aujourd'hui, a affirmé François Hollande. Nous avons un objectif : recréer les emplois détruits lors de la dernière décennie", a-t-il ajouté.

Citant les résultats d'une étude menée par le cabinet McKinsey, le gouvernement estime que ces plans concerneraient potentiellement jusqu'à 480 000 emplois en dix ans, soit 45,5 milliards d'euros de valeur ajoutée dont 40% à l'export.

Dans la droite lignée du programme d'investissements d'avenir et de la Marque France, ces plans d'action associeront les acteurs publics et les entreprises privées. Certains ont déjà été lancés, comme celui du TGV du futur ou celui de la robotique.

Plus de 3 milliards d'euros d'argent public pourraient être affectés au déploiement de ces plans, même si l'objectif final est de mobiliser à terme l'investissement privé. "Aux chefs d'entreprise je dis que l'État sera à leurs côtés pour réaliser cette 3e révolution industrielle", a conclu François Hollande.

La liste des 34 plans d'actions industriels :
- Energies renouvelables
- La voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km
- Bornes électriques de recharge
- Autonomie et puissance des batteries
- Véhicules à pilotage automatique
- Avion électrique et nouvelle génération d'aéronefs
- Dirigeables - charges lourdes
- Logiciels et systèmes embarqués
- Satellites à propulsion électrique
- TGV du futur
- Navires écologiques
- Textiles techniques et intelligents
- Industries du bois
- Recyclage et matériaux verts
- Rénovation thermique des bâtiments
- Réseaux électriques intelligents
- Qualité de l'eau et gestion de la rareté
- Chimie verte et biocarburants
- Biotechnologies médicales
- Hôpital numérique
- Dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé
- Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable
- Big data
- Cloud computing
- E-éducation
- Souveraineté télécoms
- Nanoélectronique
- Objets connectés
- Réalité augmentée
- Services sans contact
- Supercalculateurs
- Robotique
- Cybersécurité
- Usine du futur