Mon compte Devenir membre Newsletters

49 % des salariés français pensent qu'il est important de parler une langue étrangère

Publié le par

Selon une étude Monster, publiée mardi 28 octobre, près de la moitié des français estiment qu'il est essentiel de parler une langue étrangère. Un pourcentage faible comparé aux autres pays européens.

49 % des salariés français considèrent qu’à leur poste, il est essentiel de parler une langue étrangère, contre 22 % des salariés américains, selon une étude Monster publiée mardi 28 octobre. Par ailleurs, plus sa langue maternelle est pratiquée à travers le monde – dans le cadre économique ou diplomatique -, plus la maîtrise d’une langue distincte est jugée non nécessaire par les salariés du pays. Ainsi, c’est dans les pays anglo-saxons que l’on observe les plus fortes proportions de salariés estimant que la pratique d’une langue étrangère au travail n’est pas indispensable. Inversement, c’est en Europe continentale, que la nécessité de pratiquer une langue étrangère est la plus forte.

C’est au Luxembourg, en Espagne et en Suisse que l’importance accordée aux langues étrangères est la plus forte : respectivement 69 %, 68 % et 66 % des salariés jugent indispensable la maîtrise d’une langue étrangère dans le cadre de leur travail. Ils sont suivis par les Allemands à 57 %, les Italiens à 55 %, les Autrichiens à 54 % et les Belges à 50 %. Les Français arrivent en dessous de la barre des 50 % aux côtés des Finlandais à 49 %, suivis par les Hongrois à 45 %.