Mon compte Devenir membre Newsletters

52 % des entrepreneurs qui ont créé leur affaire en 2002 sont toujours à la tête de leur entreprise cinq ans plus tard

Publié le par

Selon l'Insee, 12 % des entreprises créées en 2002 ont cessé leur activité au cours de leur première année d'existence.

Selon l’enquête Sine (Système d’information sur les nouvelles entreprises) de l'Insee publié mardi 3 février, parmi les créateurs de 2002, 52 % sont toujours à la tête de leur entreprise cinq ans plus tard. C’est au cours de la première année d’existence que les cessations sont les plus nombreuses : 12 % des entreprises créées en 2002 cessent leur activité au cours de leur première année d’existence.

Autre enseignement de l'étude : le profil de l’entreprise a une influence sur son devenir. Ainsi, les sociétés survivent mieux que les entreprises individuelles. 59 % des sociétés existent toujours cinq ans après leur création contre 47 % des entreprises individuelles. De même, le secteur d’appartenance d’une nouvelle entreprise a une incidence sur son avenir. Ainsi, 53 % des entreprises créées dans le secteur de l’industrie sont toujours actives en 2007 contre 46 % pour celles du commerce et de la réparation.
Le profil du créateur est également un facteur de survie de l’entreprise. En particulier, l’expérience en termes d’âge ou de parcours professionnel avant la création, favorise la pérennité des projets. Seules 37 % des entreprises dont le créateur a moins de 25 ans sont toujours actives en 2007, contre 55 % de celles créées par ceux de 35 à 45 ans. Les entreprises restent aussi plus souvent actives lorsque le créateur a déjà eu une expérience professionnelle avant la création ou lorsqu’il était en activité juste avant. Ainsi, 57 % des projets conduits par des créateurs actifs juste avant le démarrage se maintiennent contre 48 % de ceux des chômeurs de plus d’un an. Enfin, les entreprises créées par les femmes, hormis celles du secteur des services aux particuliers, sont moins souvent pérennes : 49 % d’entre elles ont atteint leur cinquième année contre 53 % des entreprises créées par des hommes.
L’importance des moyens financiers investis pour démarrer une entreprise est aussi un facteur de sa pérennité. Plus ces moyens sont conséquents, plus la proportion d’entreprises actives cinq ans après leur création est élevée : 46 % pour les projets de moins de 2 000 euros au démarrage contre 67 % pour ceux d’au moins 80 000 euros.

Retrouvez l'intégralité de l'enquête ici.