Mon compte Devenir membre Newsletters

62 % des Français envisagent de reprendre une entreprise ou un commerce

Publié le par

Les repreneurs sont de plus en plus souvent non-professionnels, selon une étude publiée le 9 juillet et menée pour le cabinet d'affaires Michel Simond, spécialisé dans la cession d'entreprises.

Depuis début 2009, 64 % des repreneurs d'entreprises et de commerces sont non-professionnels, contre seulement 48 % en 2008. Il s'agit là d'une tendance qui se confirme depuis le début de la crise, selon le cabinet d'affaires Michel Simond. En effet, une enquête menée par CoSpirit en mars dernier montre que 62 % des personnes interrogées se déclarent susceptibles de reprendre une entreprise ou un commerce à court, moyen ou long terme. 26 % déclarent qu'ils auront cette démarche s'ils se retrouvent au chômage, 6 % souhaitent mener ce projet dans l'année et 17 % dans les trois ans.

Dans le cas des commerces CHR (café, hôtel et restauration) et tabac, les non-professionnels constituent deux-tiers des acquéreurs. Pour les petites entreprises, les repreneurs sont surtout des cadres dirigeants déjà expérimentés en gestion.