Mon compte Devenir membre Newsletters

Accès au crédit : la CGPME réclame plus de transparence dans l'affectation des fonds publics aux banques

Publié le par

Les engagements pris par les banques en contrepartie de l'aide de l'État n'ont pas été tenus. C'est ce qu'affirme la CGPME dans un communiqué daté de lundi 4 décembre.

Les engagements pris par les banques en contrepartie de l'aide de l'État n'ont pas été tenus. C'est ce qu'affirme la CGPME dans un communiqué daté du lundi 4 décembre. L'organisation conteste formellement l'explication selon laquelle la contraction de l'encours de crédit est plus une question de demande que d'offre. Selon elle, "les entreprises restent confrontées à d'importantes difficultés d'accès au crédit, ce qui contrarie leur activité et met parfois leur existence même en péril". Ainsi la baisse, à fin novembre, de 17,5% des crédits de trésorerie sur un an (voir le détail des chiffres de la Banque de France) est "extrêmement préjudiciable aux PME qui ont souvent le sentiment que les banques reconstituent leur marge sur leur dos", indique-t-elle.

La CGPME réclame donc "davantage de lisibilité" dans l'affectation des fonds publics accordés aux banques notamment par la Banque européenne d'investissement (BEI). "Une partie de ces fonds ne devrait être allouée que sous condition d'affectation exclusive aux crédits court terme des PME. Et la preuve en être apportée", conclut la confédération.