Mon compte Devenir membre Newsletters

And the looser is…

Publié le par

Parmi les milliers de trophées récompensant les entreprises chaque année, celui-là tient une place à part. Le Public Eye Award décerne en effet tous les ans, en réponse au forum de Davos, le prix de la pire entreprise du monde. Vous avez jusqu'à demain pour voter en ligne !

De même que le cinéma a ses Razzie's awards, qui récompensent le pire acteur ou le pire film de l'année, le monde du business a ses “Public Eye Awards”. Décernés chaque année au moment du Forum de Davos, les trophées récompensent la pire entreprise de l'année – celle qui par ses activités commerciales a provoqué des désastres environnementaux ou sociétaux.

Cet événement est piloté par les associations Greenpeace et La Déclaration de Berne.

Cette année, les chanceuses entreprises nominées sont :

  • Freeport, pour son exploitation de la plus grande mine d'or sud-africaine et ses conséquences environnementales désastreuses.
  • Barclays, pour ses spéculations sur les denrées alimentaires.
  • Tepco, pour avoir négligé la sécurité de ses centrales nucléaires.
  • Syngenta, pour ses produits agrochimiques “hautement toxiques”.
  • Samsung, pour les produits toxiques utilisés dans ses usines, qui empoisonnent ses salariés.
  • Vale, pour la construction d’un barrage en Amazonie qui contraindra 40 000 personnes à déménager.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 27 janvier lors d’une conférence de presse à Davos, en présence du prix Nobel d'économie 2001, Joseph E. Stiglitz. Il vous reste donc quelques heures pour désigner sur le site de Public Eye Awards l’entreprise que vous détestez le plus.

À vos souris !