Mon compte Devenir membre Newsletters

Dès les premiers symptômes, réagissez et bâtissez un plan anticrise

Publié le par

Les effets de la crise commencent à se faire sentir ? Ne cédez pas au pessimisme ambiant, mettez rapidement en place un plan anticrise, sorte de traitement de choc à action rapide. Quels en sont les composantes ? Éléments de réponse.

Dès les premiers symptômes, réagissez et bâtissez un plan anticrise

Carnet de commandes en baisse, trésorerie au bord du trou, pilotage de l'entreprise à vue… Pire, les perspectives économiques ne permettent pas d'envisager un retour à la normale rapidement. Mais rien n'est perdu, stop à la sinistrose ! Vous pouvez redresser la barre. Et ce, grâce à la mise en place d’un plan anticrise, sorte de traitement de choc à action rapide, permettant à votre structure de passer le cap.

Pascal Puireux, expert en organisation et développement d'entreprises depuis près de dix ans (www.avancer.fr), a mis au point un tel outil qui se décline en plusieurs actions-phares.

« Le prérequis incontournable à cette démarche réside d’ores et déjà dans l’organisation d’une journée entière de brainstorming, idéalement à l’extérieur de l’entreprise, ralliant toute l’équipe dirigeante, afin d’adopter un plan d’action 100 % innovant, en rupture avec les schémas existants », conseille Pascal Puireux.

L'expert nous livre quelques pistes pour un programme anticrise structuré autour de trois volets stratégiques.

1) Repositionnez votre stratégie commerciale

Voilà une condition sine qua non pour générer du chiffre d’affaires, même en période de crise. Aussi, pour booster vos ventes, rivalisez d’ingéniosité en misant sur la carte de l’innovation. L’idée consiste à mettre au point un business plan “centré crise” favorisant, entre autres, la diversification de votre offre de produits ou services. Un moyen de cibler de nouveaux marchés de niche plus porteurs pour l’entreprise.

Ayez à l'esprit que vous n'êtes pas tout seul et n’oubliez pas que l’union fait la force.

Pourquoi ne pas se rapprocher, par exemple, de partenaires extérieurs spécialisés dans des produits complémentaires aux vôtres ? En optant pour de tels partenariats stratégiques, vous étoffez votre gamme de produits et optimisez, à coup sûr, vos opportunités de business sur de nouveaux marchés. Une logique qui vaut également pour les marchés à l’export. En effet, en faisant action commune avec d’autres acteurs tentés par le même défi (par exemple, exposer sur un salon étranger), non seulement vous vous dotez, les uns les autres, d’une image commerciale plus pertinente, mais en plus vous mutualisez les coûts d’une telle démarche.

2) Optimisez vos process internes

Quand les recettes se font rares, profitez-en pour rationaliser vos dépenses ! Et ce en élaborant un plan de réduction des charges fixes comme variables.

Ainsi, passez au crible vos coûts directs et indirects, notamment les dépenses en énergie particulièrement élevées pour les PME du secteur industriel. Plus généralement, l’idée consiste à faire le point sur toutes les économies possibles en matière d’achats et de frais généraux, en privilégiant des prestataires plus compétitifs. Revoyez également de fond en comble le financement de certains biens d’équipements, véhicules d’entreprise en tête, en privilégiant la location longue durée à l’achat en propre qui plombe votre trésorerie.

3) Renforcez la cohésion d'équipe

Sans doute plus facile à dire qu’à faire : faites preuve d’exemplarité pour entretenir la motivation de vos collaborateurs. Car sans leurs concours, impossible de surmonter une mauvaise passe ou de lancer de nouveaux projets. Pour susciter leur confiance, jouez au maximum la carte de la transparence. Une communication interne d’autant plus incontournable en période de crise pour calmer les craintes des salariés. N'hésitez pas à aller à leur rencontre, ne vous renfermez surtout pas sur vous-même. Dévoilez-leur les bonnes comme les mauvaises nouvelles, une franchise qui sera appréciée. Et qui les incitera peut-être à s’impliquer pour proposer des alternatives nouvelles. Pour renforcer la cohésion, appuyez-vous sur vos middle managers, qui constituent une fonction charnière essentielle, en les accompagnant et en les formant pour les aider à mieux gérer leurs équipes en ces temps difficiles.