Mon compte Devenir membre Newsletters

Bilan de 10 années de recyclage des déchets dans le bâtiment

Publié le par

La FFB a organisé le 6 novembre une journée d'échange sur le thème du recyclage des déchets. L'occasion de faire le point sur les filières qui se développent et celles qui restent fragiles.

Organisée le 6 novembre par la Fédération française du bâtiment (FFB), le colloque sur le recyclage des déchets du secteur du BTP a permis de dresser le bilan des actions engagées pour favoriser la prise en compte de cet enjeu environnemental. L'événement a ainsi mis en lumière les forces et les faiblesses du système actuel :

- La production de matériaux recyclés issus des déchets inertes est maintenant une procédure bien maîtrisée. Ils sont maintenant fréquemment utilisés en construction routière et les différents types de granulats recyclés permettent de répondre à plusieurs usages tels que les terrassements ou les assises de chaussée. En outre, les essais d'aptitude permettent d'obtenir les mêmes résultats qu'avec les matériaux neufs. Des freins économiques limitent cependant l'usage de ces produits dans certains départements.

- L'élimination des matériaux plâtre posent beaucoup plus de difficultés. Si des solutions de recyclage émergent pour les chutes de plâtre propres, les déchets de plâtre issus des chantiers de déconstruction ou de réhabilitation n'ont aujourd'hui aucune filière de valorisation alors que les volumes augmentent. L'enfouissement est donc la solution transitoire, mais il doit être réalisé dans des alvéoles dédiées très peu présentes sur le territoire.

- Deux types de déchets de bois non dangereux sont collectés sur les plateformes de regroupement : des bois n'ayant subi aucun traitement et des bois faiblement adjuvantés. La valorisation énergétique ou la valorisation de matière (sous forme de panneaux) sont alors possibles, mais la seconde option est actuellement en perte de vitesse car les besoins des usines de fabrication diminuent significativement.

- D'autres filières se développent : le recyclage des matériaux en PVC rigide est maintenant bien développé et ne pose pas de difficulté particulière. Certains plastiques souples, après nettoyage, peuvent également intégrer des filières de valorisation. L'orientation des déchets d'équipements électriques issus des chantiers vers des sites de traitement dédiés devrait également se développer dans les années à venir.

D'autre part, des engagements ont été pris lors du Grenelle de l'environnement visant à améliorer la gestion des déchets du BTP et favorisant leur recyclage. La directive cadre “déchets” fixe, quant à elle, un objectif de 70 % de recyclage pour les déchets de construction et démolition.