Mon compte Devenir membre Newsletters

Candidatez au concours mondial d'innovation !

Publié le par

Attirer les projets technologiques du monde entier dans l'Hexagone. C'est l'objectif du concours mondial d'innovation lancé par François Hollande. Les projets, à déposer dès maintenant, doivent correspondre à un des sept secteurs porteurs identifiés par la commission "Innovation 2030".

Le concours mondial d'innovation est lancé ! Concocté depuis le printemps dernier par la commission "Innovation 2030" sous l'égide du ministère du redressement productif et du ministère chargé des PME, de l'Innovation et de l'Économie numérique, ce concours, inauguré par François Hollande le 3 décembre dernier, vise à attirer en France des projets technologiques innovants. Doté par l'État d'une enveloppe de 300 millions d'euros, cet appel à projets est ouvert à tous types de sociétés, petites ou grandes, françaises ou étrangères, souhaitant s'implanter dans l'Hexagone. Et ce, "en se concentrant sur sept priorités stratégiques qui pourront constituer les sept piliers essentiels pour assurer à la France prospérité et emploi sur le long terme.", comme le rappelle Anne Lauvergeon, présidente de la commission.

Ainsi, les projets déposés devront impérativement s'inscrire dans l'une des sept ambitions suivantes :

- Le stockage de l'énergie. Projets d'innovation en matière de stockage d'énergie intermittente ou non.

- Le recyclage des métaux. Projets permettant de rendre viable et efficace le recyclage des métaux.

-La valorisation des richesses marines. Projets de valorisation des métaux sous-marins, autrement dit, favorisant des solutions de dessalement moins onéreux et/ou plus faiblement consommateur d'énergie de l'eau de mer.

-Les protéines végétales et la chimie du végétal. Projets de développement de produits alimentaires à base de protéines végétales ou encore projets de chimie du végétal visant à développer de nouveaux matériaux

-La médecine individualisée. Projets favorisant le ciblage des interventions thérapeutiques s'appuyant par exemple sur la génomique, les dispositifs médicaux et/ou l'imagerie à haute résolution.

- La "Silver Economie" : l'innovation au service de la longévité. Projets répondant à la perte d'autonomie des seniors, liés à la robotique et la domo-médecine

-La valorisation des données massives (big Data). Projets permettant de mieux exploiter les données et de définir de nouveaux usages, modèles d'analyse et de valorisation de celles-ci

Afin de sélectionner les meilleurs projets une procédure en trois phases a été mise en place. Tout d'abord, l'amorçage qui permettra de sélectionner une centaine de projets au stade amont de leur développement. Cette phase de dépôt en ligne des dossiers est ouverte depuis le 2 décembre 2013 et fera l'objet de clôtures intermédiaires au 30 janvier 2014 et au 31 mars 2014, selon le nombre de projets requis atteint. Suivront ensuite l'accompagnement des projets prometteurs dans des travaux de développement de plus grande ampleur et enfin une phase de développement afin de soutenir au plus près une sélection de projets dans leur industrialisation parmi les projets accompagnés.

Quatre critères de sélection

Porteurs de projets, vous n'avez pas l'obligation de participer à chacune de ces trois phases. En fonction de la maturité votre projet, vous pouvez demander un financement dès la phase d'amorçage ou ne soumettre votre projet qu'en deuxième phase. Notons que le processus de sélection, durant la phase d'amorçage, est rapide (six semaines maximum). Il repose en particulier sur une audition des porteurs de projets ayant satisfait aux différents critères de sélection retenus.

A savoir, le degré de réponse à l'une des sept ambitions et le degré de rupture en terme d'innovation (technologique ou non). Auxquels s'ajoutent deux critères en terme de faisabilité technique et/ou scientifique : les retombées économiques potentielles du projet et la capacité du porteur à mener à bien le projet. Les projets d'entreprise sélectionnés reçoivent une aide financière sous forme de subventions pouvant atteindre 200 000 euros par projet. Le conventionnement de l'aide a lieu au plus tard quatre semaines après la décision. Le versement de la première tranche de l'aide (70%) intervient à réception par Bpifrance, la Banque publique d'investissement, du contrat signé par l'entreprise.