Mon compte Devenir membre Newsletters

Chèque transport : la CGPME confime son opposition

Publié le par

Lundi 15 septembre, la CGPME a confirmé son opposition à tout dispositif d'aide au transport des salariés se traduisant par une augmentation des charges nettes pesant sur les entreprises.

La CGPME, sollicitée par le Premier ministre avant l'été, a accepté d'ouvrir des discussions avec les partenaires sociaux sur les modalités d'une aide au transport des salariés. "Ces discussions, même si elles se sont déroulées dans un cadre constructif, n'ont pu aboutir à des préconisations communes et ce notamment en raison de divergences sur le financement du dispositif", indique la CGPME dans un communiqué daté de lundi 15 septembre. Aussi, dans le cadre du délai imparti par Matignon, la CGPME confirme son opposition "à tout dispositif d'aide au transport des salariés se traduisant par une augmentation des charges nettes pesant sur les entreprises. Tout dispositif obligatoire ne serait acceptable qu'à condition de prévoir des compensations intégrales pour les PME."
La CGPME propose donc que les entreprises qui y sont soumises puissent déduire l'aide au transport du "versement transport" par lequel elles contribuent déjà lourdement au financement des transports collectifs. Par ailleurs, la Confédération suggère, par exemple, "qu'une partie de la TVA collectée lors de la vente de carburant soit affectée au financement de l'aide directe aux salariés dans les entreprises non soumises au versement transport".