Mon compte Devenir membre Newsletters

Crise Medef-UIMM : la CGPME souhaite que les esprits s'apaisent

Publié le par

Devant le conflit entre Laurence Parisot, présidente du Medef, et l'UIMM, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises souhaite que les esprits s'apaisent.

Devant le conflit entre Laurence Parisot, présidente du Medef, et l'Union des industries et métiers de la métallurgie, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) souhaite que les esprits s'apaisent. "Ces querelles internes nuisent à l'image du secteur industriel en particulier et de l'entreprise en général", estime le syndicat patronal, rappelant qu'il n'a pas attendu la crise actuelle pour dénoncer les privilèges exorbitants dont ont pu bénéficier certains "grands patrons". Toutefois, la CGPME se dit étonnée que l'on remette à plat le fonctionnement des organisations en se concertant avec les seuls représentants du CAC 40.