Mon compte Devenir membre Newsletters

CroissancePlus propose de remplacer le grand emprunt par la création d'un fonds d'investissement populaire

Publié le par

Cessons d'endetter nos enfants, enrichissons-les ! Voilà l'objectif de CroissancePlus, association d'entreprises en forte croissance.

Cessons d’endetter nos enfants, enrichissons-les ! Voilà l'objectif de CroissancePlus, association d'entreprises en forte croissance, en désaccord avec le projet de grand emprunt. “Parce que l’État ne doit en aucun cas creuser son déficit”, l’association des entreprises de croissance a donc réfléchi à une alternative au grand emprunt tout en transformant les Français en actionnaires des grands projets économiques nationaux. Elle propose de créer un fonds d’investissement populaire qui pourrait s’appeler le FIPIC : Fonds d’investissement populaire pour l’innovation et la croissance.
«Les entrepreneurs de CroissancePlus ont opté pour un nouveau paradigme économique qui voit dans tous les Français – et pas seulement les plus riches – des contributeurs actifs pour les projets d’avenir du pays, du numérique aux énergies renouvelables, en passant par la sécurité, le bien-être et la valorisation du capital immatériel», commente Frédéric Bedin, président de CroissancePlus. Les parts nominales proposées pour la souscription au FIPIC seraient de 100 à 500 euros, afin qu’il constitue un véritable investissement populaire. Le fonds d’amorçage serait constitué d’un pourcentage des fonds propres des banques, qui servirait aussi de garantie en capital des investissements des plus petits porteurs. Les sommes collectées serviraient à financer des projets jugés prioritaires, rentables et conformes aux grandes orientations stratégiques du pays. Le fonds serait géré par des professionnels de l’entreprise.