Mon compte Devenir membre Newsletters

Des idées pour renforcer l'efficacité des aides européennes à l'innovation pour les PME

Publié le par

Comment lever les freins à la participation des PME françaises aux programmes d'aide à l'innovation ? Les préconisations de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris.

Afin d’accroître la participation des entreprises françaises aux programmes européens, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris propose plusieurs mesures concrètes, autour de quatre idées clés. Voici une synthèse rendue publique fin mars.

1. La Région Île-de-France doit concentrer son enveloppe de fonds structurels européens (Feder) sur le soutien aux PME porteuses de projets innovants pour accroître l’effet de levier des politiques nationales et européennes de soutien à l’innovation. L’utilisation de ces fonds ne doit pas être dispersée, en particulier vers le financement de projets urbains.

2. Le dispositif public d’information et de sensibilisation des PME aux aides européennes doit être clarifié et centralisé au niveau d’Enterprise Europe Network (EEN). Cette structure a vocation à être le chef de file au niveau régional dans ce domaine, la Commission européenne assurant son financement au titre de cette mission. De même, en ce qui concerne l’accompagnement au PCRDT, les Points de Contact Nationaux (PCN) doivent être professionnalisés et regroupés sous l’égide d’Oséo.

3. Les PME doivent être incitées à s’impliquer dans des projets collaboratifs européens, mais en tant que partenaires dans un premier temps, si elles n’ont pas d’expérience préalable dans ce domaine. D'une manière générale, les dirigeants de PME doivent être formés à la conduite de ce type de projets et soutenus dans la gestion quotidienne de ceux-ci.

4. Enfin, élargir l’accès du Programme-cadre pour la recherche et le développement technologique (PCRDT) aux start-up innovantes doit être aussi encouragé en dépit de leur structure financière atypique, par la mise en place d’une garantie publique sur le modèle allemand.