Mon compte Devenir membre Newsletters

Des propositions fiscales pour renouer avec la compétitivité des PMI françaises

Publié le par

Réduire les charges sociales de 50 % et la taxe professionnelle de 70 %. Telles sont les préconisations d'une étude publiée par la Fondation Concorde, “think tank” proche des libéraux de l'UMP.

Réduire les charges sociales de 50 % et la taxe professionnelle de 70 %. Ce ne sont rien de moins que les préconisations d’une étude publiée par la Fondation Concorde, “think tank” proche des libéraux de l'UMP, qui accuse notamment la réforme des 35 heures d'avoir “obligé la petite industrie à renoncer à des marchés nouveaux”. Un handicap important, selon la Fondation, pour qui “la PMI est au coeur du potentiel économique de notre pays”, et c'est précisément cette “capacité industrielle qui distingue les pays développés des autres”.
Face à ce constat, le groupe de réflexion préconise de ramener à 15 % le taux de l'impôt sur les sociétés supporté par les PMI exportatrices, soit légèrement au-dessous de la moyenne européenne. Et réduire de même l'impôt sur les dividendes pour les entreprises patrimoniales de moins de 500 salariés.