Mon compte Devenir membre Newsletters

Deux artistes glaciers

Publié le par

Les frères Babin sont des glaciers installés sur le vieux port de la Rochelle. Fondus d'innovations et experts dans la communication, ils sont un modèle pour toute la profession. Ils sont en lice pour devenir les Commerçants de l'année 2013. Votez !

Deux artistes glaciers

Le commerce Ernest le Glacier réinvente le métier de glacier depuis une dizaine d'années. Et ça marche. L'entreprise est passée d'un chiffre d'affaires de 1,2 million de francs à ses débuts, à 1,2 million d'euros fin 2012. Un vrai modèle de croissance ! La clé du succès ? Une politique d'innovation poussée à l'extrême. Premièrement, chaque année, les frères Babin développent, hors saison, une nouvelle spécialité (ils ont remis les sorbets à la mode en 2012). Cet été, si vous êtes passé par La Rochelle, vous avez sûrement entendu parler ou même goûté le "Pop Fruit". Un bâtonnet composé de morceaux de fruits frais, décliné en dix saveurs différentes.

Cependant, les deux frères ne s'arrêtent pas là pour vendre leurs produits. Depuis deux saisons, Ernest le Glacier transporte ses produits à l'aide de triporteurs révolutionnaires, inventés par les dirigeants. Une prouesse technique et technologique qui leur a permis de créer un véhicule made in France, 100% électrique, pouvant se déplacer dans un rayon de 15 kilomètres de son point d'encrage, et contenant jusqu'à 400 bâtonnets dans sa boîte réfrigérer. Ce nouveau véhicule permet à l'entreprise de couvrir de nouveaux marchés, comme les Francophonies de la Rochelle par exemple. "L'enjeu du triporteur électrique est de changer la relation avec le client. Désormais, Ernest le Glacier vient directement à lui", assure Freddy Babin, l'un des deux dirigeants.

Parallèlement, pour accueillir leurs 4 000 clients et vendre leurs 1 500 litres de glace par jour en haute saison, les deux frères ont ouvert une seconde boutique en 2012 à l'autre extrémité du vieux port. Ainsi, les consommateurs ne peuvent pas se balader dans La Rochelle sans avoir la tentation de venir manger une glace chez Ernest le Glacier.

Développement à l'international

En haute saison, les frères Babin recrutent jusqu'à 40 personnes, toutes nationalités confondues. En 2012, sept nationalités étaient représentées dans leur équipe. En plus de l'expérience professionnelle, les employés en CDD sont choyés, ils bénéficient d'un service qui s'occupe de leurs vêtements de travail, d'un lieu pour vivre et, surtout, d'un emploi du temps qui leur permet d'avoir une vie à côté (les écarts d'horaire entre les différents services sont limités au maximum). Par ailleurs, tout est mis en oeuvre pour qu'il y ait une récurrence chez les saisonniers : "Nous avons besoin de 30 % de récurrence minimum pour être compétitif dès le début de la saison".

Désormais, la seule ville de La Rochelle commence à être trop petite pour l'ambition des deux frères. Courant 2014, les artisans glaciers veulent s'exporter en Europe et en Amérique du Nord. Ils sont actuellement en train de chercher une ville qui leur permettra de reproduire, à l'exact, la recette de leur succès. Pour cela, il y a beaucoup de critères à respecter dont la fraîcheur des aliments. Chez Ernest le Glacier, il n'y a pas de stockage, "tous les produits doivent être vendus entre trois heures et trois jours après leur transformation en glace", conclut Freddy Babin.

Repères
Raison sociale : La Rochelaise des Glaces SARL
Activité : Artisan glacier
Ville : La Rochelle (Charente-Maritime)
Année de reprise : 1999
Dirigeants : Freddy Babin, 48ans et Nicolas Babin, 44 ans
Effectif : 8 salariés (et jusqu'à 45 personnes en haute saison)
CA 2012 : 1,2 M€

Pour voter: http://trophees.commercemag.fr

Mot clés :

Maxime Farges