Mon compte Devenir membre Newsletters

Emploi dans les TPE: une situation tendue pour 2011

Publié le par

Selon un sondage Ifop-Fiducial, la moitié des entreprises de moins de 20 salariés déclarent n'avoir aucune visibilité sur leur activité pour l'an prochain.

Les prévisions des dirigeants des très petites entreprises en matière d'embauche ne sont guère optimistes, selon le dernier baromètre de conjoncture réalisé par l'Ifop pour Fiducial et publié le 30 novembre. Seuls 9% des patrons de TPE envisagent d’augmenter leurs effectifs au cours de l’année prochaine. Ces prévisions sont au plus bas depuis 2007 et marquent un recul de cinq points par rapport à octobre 2009.

À ce stade, la moitié des dirigeants interrogés disent n'avoir encore aucune visibilité pour pouvoir s'exprimer sur leurs perspectives d'activité. "Les prévisions d’emploi pessimistes pour l’année 2011 reflètent une inquiétude des patrons de TPE, qu’une croissance trop molle ne réussit pas à infléchir. Le manque de visibilité nuit à l’investissement et à l’emploi", a précisé Jean-Marc Jaumouillé, directeur des techniques professionnelles de Fiducial.

 Des prévisions d'emplois pas si mauvaises pour ces dix prochaines années

Parmi les entreprises qui existent depuis plus de dix ans, seules 14% ont connu une augmentation de leurs effectifs, alors que 34% ont vu les leurs diminuer. Leur situation générale s’est détériorée (pour 36% d’entre elles) et n'a progressé que pour 14% des petites structures. Cela conduit ces patrons à considérer qu’il est plus difficile d’être chef d’entreprise maintenant qu’il y a dix ans.

Un signe d'espoir toutefois: 51% des chefs d'entreprise souhaitent maintenir la taille de leur structure au cours des dix prochaines années. Deux dirigeants sur dix ambitionnent de l’augmenter (8% de ces derniers envisagent de la porter à plus de 20 salariés), de créer ou de reprendre une nouvelle entreprise.