En ce moment En ce moment

France Initiative veut attirer plus de bénévoles

Publié par le

13 500 créations ou reprises d'entreprises qui ont généré 30 500 emplois au démarrage, c'est le bilan affiché par le réseau France Initiative en 2007.

  • Imprimer

“Notre grande cause à nous, c’est faire naître votre entreprise”, Avec cette nouvelle signature, le réseau d’aide à la création d’entreprise France initiative revendique son positionnement à l’intersection du bénévolat social et de l’économie marchande. À son actif en 2007, 13 500 créations ou reprises d’entreprises qui ont généré 30 500 emplois au démarrage. L’appui des 242 plateformes France Initiative aux créateurs-repreneurs d’entreprises repose sur un prêt d’honneur à la personne, sans intérêt ni garantie et sur un accompagnement des créateurs, notamment par le biais de parrainages d’anciens entrepreneurs. Ce prêt d’honneur, dont le montant moyen est de 7 400 euros, repose sur la confiance inspirée par le bénéficiaire au comité d’agrément qui sélectionne les dossiers. Un tri visiblement efficace puisque le taux de recouvrement est de près de 97% et la pérennité des entreprises soutenues par le réseau frise les 86% sur trois ans. Le mouvement associatif qui compte plus de 13 000 bénévoles espère susciter des milliers d’autres vocations pour renforcer les rangs de ce nouveau “militantisme” économique.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]