Mon compte Devenir membre Newsletters

Grève : une perte de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires pour les entreprises franciliennes

Publié le par

Selon le Medef Ile-de-France, une journée de grève dans les transports en commun équivaut à une perte de chiffre d'affaires de 50 millions d'euros pour les entreprises franciliennes.

Selon le Medef Ile-de-France, une journée de grève dans les transports en commun équivaut à une perte de chiffre d'affaires de 50 millions d'euros pour les entreprises franciliennes. La présidente du Medef, Laurence Parisot, a par ailleurs affirmé sur France Inter, mercredi 28 janvier, prévoir plus d'absences de salariés dans les entreprises privées liées "aux conditions de transports qu'à une volonté de faire grève". «Je trouve que ce n'est pas une bonne nouvelle que la France continue, face à des difficultés qui sont sérieuses, qui sont réelles, qui sont angoissantes, d'avoir pour seule réponse cette méthode de protestation tous azimuts, finalement une protestation assez confuse», a-t-elle déclaré. Pour la CGPME, "le blocage est essentiellement dû aux salariés du secteur public et de quelques grands groupes, les salariés des PME étant, eux, contraints de s'organiser pour faire face aux difficultés d'accès à leur lieu de travail. Nombre d'entre eux ont été réduits à poser un jour de RTT ou de congé payé." L'organisation estime qu'"un tel mouvement n'est en tout état de cause pas de nature à réconcilier les Français avec leurs syndicats, pas plus qu'il n'améliorera l'image de notre pays à l'étranger".