Mon compte Devenir membre Newsletters

ISF-PME : François Fillon ne souhaite pas l'extension du dispositif

Publié le par

À l'occasion de la clôture du congrès de la CGPME, mardi 16 juin, le Premier ministre a déclaré que le relèvement du plafond de l'ISF convertible en capital dans les PME n'était pas prioritaire.

«Je pense simplement que cette mesure n'est pas prioritaire.» En une phrase, François FIllon a anéanti les espoirs de bon nombre de PME. À l'occasion de la clôture de Planète PME, mardi 16 juin, le Premier ministre a en effet déclaré que le relèvement du plafond d'ISF convertible en capital dans les PME n'était plus à l'ordre du jour. À la demande de Nicolas Sarkozy, la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, étudiait pourtant, depuis mars, la possibilité de faire passer de 50 000 à 100 000 euros l'allégement d'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ouvert aux contribuables qui investissent au capital des entreprises de moins de 250 salariés (voir notre brève). La raison de ce revirement ? Le jeu n'en vaudrait pas la chandelle, dans la mesure où les gains pour les PME se limiteraient à quelques dizaines de millions d'euros. Une augmentation qualifiée de «marginale» par le Premier ministre.