Mon compte Devenir membre Newsletters

Innovation : la France fait partie des chefs de file au niveau mondial

Publié le par

La Suisse, la Suède et Singapour sont en tête du classement de l'indice mondial de l'innovation 2012, publié le 16 juillet. La France fait partie de la catégorie "chefs de file" mais est exclue du top 10.

Innovation : la France fait partie des chefs de file au niveau mondial

Quels sont les pays les plus innovants ? En se fondant sur une comparaison entre les scores globaux de l'indice mondial de l’innovation (global innovation index ou GII) 2012* publiés mi-juillet et le PIB par habitant, trois catégories de pays ont été établies par les auteurs du rapport. 

La catégorie des "chefs de file de l’innovation" regroupe les pays à revenus élevés qui sont parvenus à créer de véritables "écosystèmes d’innovation", qui concourent à renforcer le capital humain et la mise en place d’infrastructures d’innovation fécondes et stables qui favorisent les connaissances, la technologie et la créativité. 

Cette catégorie comprend notamment les dix pays les mieux classés : la Suisse, la Suède, Singapour, la Finlande, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark, Hong Kong, l’Irlande et les États-Unis d’Amérique, auxquels viennent s’ajouter la France, le Luxembourg, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, Malte, Israël, l’Estonie, la Belgique, la République de Corée, le Japon, la Slovénie, la République tchèque et la Hongrie.

Les "apprentis" sont les économies à PIB moyen, qui enregistrent des résultats en hausse en matière d’innovation grâce à l’amélioration de leur cadre institutionnel, à une main-d’œuvre mieux qualifiée et formée, à une infrastructure de meilleure qualité, et à un environnement commercial plus performant, même si les progrès réalisés dans ces domaines ne sont pas homogènes à tous les niveaux.

Ce groupe comprend notamment la Chine, l’Inde, le Viêt Nam, la Malaisie, le Paraguay, la Lettonie, le Monténégro, la Serbie, la Jordanie, l’Ukraine, la Mongolie, l’Arménie, la Géorgie, la Namibie, le Swaziland, le Ghana et le Sénégal. Parmi les pays à faibles revenus figurent le Kenya et le Zimbabwe.

Les "mauvais élèves" sont les pays dotés d’un réel potentiel d’innovation si l’on considère leur niveau de revenus, mais dont la politique R&D présente des faiblesses.

Cette catégorie comprend aussi bien des économies à revenus élevés, comme les Émirats arabes unis, le Qatar, Oman, Brunei, le Koweït ou encore la Grèce, que des pays à revenus moyens comme l’Argentine, le Mexique, le Venezuela, Panama, l’Iran, le Botswana, le Gabon, l’Algérie, l’Angola, le Yémen ou le Soudan.

*L’indice mondial 2012 de l'innovation (GII), publié par INSEAD eLab, centre de recherche de l’INSEAD, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Booz & Company, Alcatel-Lucent et la Confédération de l'industrie indienne (CII), aborde le renforcement des liens dans le processus d'innovation. Ce rapport donne le classement de 141 économies, tant sous l’angle des capacités d'innovation que de performance et de résultats.