Mon compte Devenir membre Newsletters

L'UPA garde un oeil sur l'actualité législative et budgétaire

Publié le par

Satisfaite d'avoir été entendue sur l'abaissement du seuil de soumission à la taxe complémentaire sur la valeur ajoutée, l'UPA indique néanmoins continuer à surveiller les débats des parlementaires.

Le seuil de soumission à la taxe complémentaire sur la valeur ajoutée ne sera pas abaissé de 500 000 à 152 000 euros. Une nouvelle qui réjouit l'Union professionnelle artisanale (UPA) qui se félicite d'avoir été entendue et soutenue par le gouvernement. Toutefois, l'organisation professionnelle indique, dans un communiqué du 23 octobre, qu'elle "continuera non seulement à surveiller de très près l'actualité législative et budgétaire, mais surtout à faire preuve de pédagogie auprès des parlementaires afin que l'impact des mesures sur les petites entreprises soit systématiquement pris en compte dans l'élaboration des textes." L'UPA conclut en affirmant sa volonté d'impliquer régulièrement dans ces débats les organisations qui représentent les TPE.