Mon compte Devenir membre Newsletters

L'aide du FSI aux PME renforcée

Publié le par

À l'occasion des trois ans du Fonds stratégique d'investissement, Nicolas Sarkozy a annoncé l'allocation de près de 800 millions d'euros supplémentaires pour renforcer l'aide financière du fonds aux PME.

Face aux difficultés des PME à se financer en temps de crise, Nicolas Sarkozy joue une nouvelle fois son joker : le Fonds stratégique d’Investissement (FSI). Créé en plein pendant la tempête financière de 2008, cette filiale de l’État (49 %) et de la Caisse des Dépôts (51%) a déjà investi six milliards d’euros dans des entreprises françaises, de la PME à la grande multinationale.

« Aujourd'hui plus que jamais, les raisons qui ont motivé la création du FSI sont d'actualité », a insisté le président de la République, Nicolas Sarkozy, qui a annoncé plusieurs mesures pour aider les PME tricolores à faire face à un accès au crédit menacé :

1 – Création du FSI-régions : + 350 M€
Les actions du FSI seront rendues plus visibles aux PME en région via le dispositif FSI-régions qui sera intégré aux antennes locales d'Oséo, déjà présents sur tout le territoire. Doté d’une enveloppe de 350 millions d’euros, le FSI-régions accompagnera les PME dans leurs recherches de financement, financera directement leurs projets, et vise à favoriser la création d’entreprises.

2- Soutenir les PME à travers le programme France Investissement : + 200 M€
À travers le programme France Investissement, le FSI a apporté sa participation à 221 fonds nationaux et régionaux qui ont investi un milliards d’euros dans les PME. L’effort du FSI, qui se montait jusqu’ici à 300 millions d’euros, sera amené à 500 millions.

3- Renforcer l’aide aux entreprises innovantes : + 250 M€
Au cœur des objectifs du FSI, qui gère les 35 milliards d’euros des investissements d’avenir, dont 18 « concernent les l’innovation dans l’industrie, le développement durable et le numérique », rappelle Nicolas Sarkozy, les entreprises innovantes bénéficieront d’une aide directe de 250 millions d’euros supplémentaires.