En ce moment En ce moment

L'auto-entrepreneuriat : une étape transitoire pour quatre entrepreneurs sur cinq

Publié par le - mis à jour à

80 % des entrepreneurs considèrent le régime de l'auto-entrepreneur comme une étape transitoire avant de développer leur entreprise sous un autre statut et 47 % comme une activité complémentaire, selon la 6e édition de l'observatoire de l'auto-entrepreneur.

  • Imprimer

Trois ans après sa mise en place, le régime de l'auto-entrepreneuriat semble tenir ses promesses de "booster" économique. Depuis janvier 2009, plus de 900 000 entreprises ont été crées sous ce régime. Selon la 6e édition de l'observatoire de l'auto-entrepreneur, 80 % des dirigeants considèrent le régime comme une étape transitoire avant de développer leur structure sous un autre statut, et 47 % comme une activité complémentaire. En moyenne, les auto-entrepreneurs consacrent 54% de leur temps à leur auto-entreprise. La moyenne du chiffre d’affaires annuel étant de 13 k€ , contre 7,4 k€ en 2010.

Si certains entrepreneurs considèrent l’auto-entreprise comme une première marche, d’autres apprécient la flexibilité du dispositif. Pour 92 % des répondants, il permettrait ainsi d’aménager leur temps de travail comme ils le souhaitent, de " concilier plus facilement vie privée et vie professionnelle " (87 %), et de " s’épanouir personnellement " (86 %). Le régime serait donc propice au temps partiel pour 83 % des auto-entrepreneurs eux-mêmes.

La simplicité des démarches est citée comme deuxième critère de choix par 48 % d’entre eux. L’autoentrepreneuriat est d’ailleurs perçu comme plus accessible que les autres statuts, par 93 % des auto-entrepreneurs interrogés (contre 7 % des entrepreneurs ayant opté pour un autre statut).

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Optimiser les chantiers de construction, les rendre plus sûrs, plus efficients. C'est l'ambition de ces start-up, invitées mardi 26 juin 2018 [...]