En ce moment En ce moment

La CGPME attire l'attention sur les difficultés des sous-traitants

Publié par le

Le syndicat patronal indique que les bassins d'emploi tournés vers la sous-traitance industrielle sont sinistrés par le ralentissement économique et souhaite des mesures concrètes pour les soutenir.

  • Imprimer

À cause de la crise, certains bassins d’emploi, en particulier ceux tournés vers la sous-traitance industrielle, sont sinistrés. C'est ce qu'a indiqué jeudi 20 novembre la CGPME dans un communiqué. « C’est notamment le cas dans la vallée de l’Arve, en Haute-Savoie, cœur mondial du décolletage avec plus de 600 PME-TPE sous-traitantes et plus de 20 000 emplois liés », précise l'organisation patronale. Par ailleurs, la CGPME affirme que ces entreprises sont aujourd’hui menacées par un ralentissement des commandes de 20 % en octobre et plus de 50 %, en moyenne, sur novembre. Le syndicat souhaite donc que les sous-traitants frappés soient soutenus par des “mesures concrètes” des pouvoirs publics.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Editialis Brand Content

Dans un univers concurrentiel ou les marques ont des difficultes se differencier Il faut reussir se differencier dans sa promesse aux consommateurs [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]