Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME demande au président de retirer les nouvelles charges des textes présentés au Parlement

Publié le par

Contribution des entreprises pour l'aide au transport, taxe sur l'épargne salariale, taxe poids lourds... La CGPME ne veut pas en entendre parler.

«Le président a réaffirmé lors de son discours économique de Toulon qu'il n'accepterait pas d'augmenter les charges qui pèsent sur les entreprises. Il a également martelé que réduire les exonérations de charges sur les salaires contribuerait à détruire de l'emploi», rappelle la CGPME dans un communiqué publié mardi 30 septembre. La CGPME demande donc «qu'en cohérence avec les propos de Nicolas Sarkozy, les charges nouvelles telles que la contribution des entreprises pour l'aide au transport dans les agglomérations, la taxe sur l'épargne salariale, la taxe poids lourds et bientôt la taxe sur l'artisanat… soient retirées des textes envisagés ou présentés prochainement au Parlement».