Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME engage les entreprises à déposer plainte contre les séquestrations de patrons

Publié le par

Le syndicat représentant les patrons de PME a affirmé que "la loi ne saurait être à géométrie variable". Ajoutant : "Elle doit être la même pour tous."

Lors d'une réunion à l'Elysée, vendredi 10 avril, Jean-François Roubaud, président de la CGPME, a interpellé le président de la République sur "les séquestrations de patrons". Il a insisté "sur le caractère choquant d'actes contraires à la conception du dialogue social". Ainsi, dans un communiqué, le syndicat patronal a affirmé que "la loi ne saurait être à géométrie variable. Elle doit être la même pour tous." La CGPME a donc recommandé à tous les entrepreneurs se "retrouvant dans cette situation" de considérer comme "nulles et non avenues les concessions extorquées par la menace". En outre, l'organisation engage les personnes concernées à déposer plainte en justice.