Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME propose des mesures en faveur de l'emploi

Publié le par

Nicolas Sarkozy annonce mardi 28 octobre des mesures en faveur de l'emploi. La CGPME réaffirme ses priorités et émet des propositions.

Le Président de la République annonce mardi 28 octobre des mesures en faveur de l’emploi. La CGPME réaffirme ses priorités et émet des propositions. Pour favoriser la création d’emplois, la Confédération propose d'exonérer de charges sociales (cotisations patronales de sécurité sociale) la création du premier emploi.
« Près d’un million de personnes travaillent seules et nombreux sont ceux qui hésitent à embaucher. Certes cette mesure aurait un coût mais ce serait un formidable levier », estime la CGPME qui suggère aussi de lisser les seuils sociaux. « Les entreprises de 49 salariés sont près de 2 fois plus nombreuses que celles de plus de 51 salariés. Ce n’est pas un hasard. Embaucher un 51e salarié, entraîne 34 obligations supplémentaires. Étaler les conséquences de ce passage débloquerait bien des créations d’emplois. » L'organisation verra aussi d'un bon oeil de rendre opérationnel le contrat de travail intermittent. « De nombreux postes permanents mais intermittents par nature restent vacants dans le secteur du commerce ou des services, faute de possibilité de recourir directement à ce contrat de travail, sans obligation d’accord préalable. Il y a là une belle opportunité. »

Ensuite afin de préserver l’employabilité des salariés, la CGPME propose de généraliser l’entretien professionnel et de favoriser le tutorat senior dans les PME en offrant la possibilité d’imputer les frais sur la contribution professionnalisation. En outre, pour faciliter le retour ou l’accès à l’emploi, la Confédération suggère de mettre en place des mesures particulières d’accompagnement des sous-traitants dans les bassins d’emploi en difficultés en accélérant la transition professionnelle. « Les plans sociaux des grandes entreprises mobilisent l’opinion et les pouvoirs publics multiplient les mesures. Les salariés des sous-traitants méritent la même attention. » Autre idée : réconcilier emploi et formation en répertoriant les offres d’emploi et en mettant en face une formation spécifique. La CGPME estime que ne plus partir de la recherche pour aller vers l’emploi mais partir de l’offre pour construire un parcours individuel d’accès vers cet emploi, c’est assurer le succès de la démarche.