Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME se réjouit que le président ait fait le choix de la relance par la consommation

Publié le par

Le plan de relance présenté par Nicolas Sarkozy jeudi 4 décembre à la mi-journée, va dans le bon sens selon la CGPME.

La CGPME estime dans un communiqué daté du jeudi 4 décembre, quelques heures après la présentation du plan de relance de l'économie de Nicolas Sarkozy, que “les mesures de remboursement par anticipation du crédit de TVA, du crédit impôt recherche (CIR) et de l'excédent d'impôt sur les sociétés (IS) viendront rapidement soulager la trésorerie des PME. De même, l'accélération des paiements, des acomptes et le relèvement des seuils liés aux marchés publics vont dans le bon sens”. L'organisation poursuit : “Les exonérations de charges sociales favoriseront l'embauche dans les TPE, à condition toutefois que les carnets de commandes le permettent. L'augmentation de l'investissement public, les mesures sectorielles en faveur du bâtiment et de l'automobile contribueront sans aucun doute à soutenir l'activité des entreprises.” Il est donc justifié, selon la CGPME que ces aides publiques soient assorties de conditions de maintien de l'activité en France. “Les sous-traitants, qui ne bénéficient dans ce plan d'aucune mesure ciblée, n'ont pas à être considérés comme une simple variable d'ajustement par les grands donneurs d'ordre.”
La CGPME regrette toutefois que les annonces du ministre du Budget sur la possibilité de reporter le paiement des charges sociales n'aient pas été confirmées. Elle estime également nécessaire de faciliter le dégrèvement immédiat de taxe professionnelle pour réduction d'activité.