Mon compte Devenir membre Newsletters

La CGPME veut sauver le commerce de proximité

Publié le par

Le président de la CGPME s'est insurgé contre le relèvement programmé du seuil à partir duquel une autorisation est requise pour ouvrir un magasin (de 300 à 1000 mètres carrés).

Lors de la grand-messe annuelle de la Confédération générale du patronat des PME, intitulée Planète PME et organisée cette année à Marseille, Jean-François Roubaud n'a pas mâché ses mots pour s'en prendre au projet de loi de modernisation de l'économie (LME). Le président de la CGPME s'est fendu d'une violente plaidoirie contre le relèvement programmé du seuil à partir duquel une autorisation est requise pour ouvrir un magasin (de 300 à 1000 mètres carrés). Il accuse le gouvernement de «sacrifier le commerce de proximité sur l'autel de la concurrence sauvage» et de «livrer les PME aux exigences de la grande distribution».

L'organisation patronale estime qu'à chiffre d'affaires égal, les commerces de proximité créent trois fois plus d'emplois que les grandes surfaces. Elle affirme également que la LME conduira à «des dégâts économiques et sociaux considérables» et qu'elle aura des conséquences lourdes en matière d'aménagement du territoire, alors que la moitié des communes n'ont déjà plus de commerçants.