Mon compte Devenir membre Newsletters

La FFB signe une convention avec le ministère de l'Intérieur pour endiguer les vols sur les chantiers

Publié le par

Au titre des nouveautés issues de cette convention, signée le 14 avril : un interlocuteur unique sera désigné dans chaque direction départementale de sécurité.

Lundi 14 avril, Christian Baffy, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), et Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, ont signé un protocole d'accord pour lutter le plus efficacement possible contre le pillage des chantiers. Un préjudice qui représente un à deux milliards d'euros par an en France, selon l'organisation professionnelle.

Ainsi, un "référent sécurité" sera désigné dans chaque direction départementale de sécurité. Il sera l'interlocuteur unique des entrepreneurs du bâtiment. Son rôle ? Conseiller et aider les entreprises à s'auto-protéger et à mettre en oeuvre des actions pour sécuriser leurs chantiers (vidéo-surveillance, gardiennage, intégration de systèmes de géolocalisation sur les engins de chantier...). La FFB, pour sa part, s'engage à identifier les prestataires et fournisseurs proposant des solutions adaptées et de définir avec eux des partenariats attractifs pour ses adhérents. Elle va également se rapprocher des mutuelles de la profession et de BTP banque pour qu'elles proposent des offres d'assurance et de financement d'équipements de sécurité.

Ensuite, le ministère de l'Intérieur s'engage à renforcer l'action des forces de l'ordre sur le terrain via, par exemple, des patrouilles autour de chantiers qui leur seront indiqués comme sensibles. Autre exemple, l'intervention de la police technique et scientifique sur les lieux se fera dans des délais très courts : dans les 24 heures qui suivent le signalement du délit. Ce qui présuppose un dépôt de plainte, quelle que soit l'ampleur du préjudice.