En ce moment En ce moment

La France, mastodonte fiscal selon Forbes Asia

Publié par le

L'Hexagone est le pays disposant du régime fiscal le moins accueillant, selon le classement 2009 du magazine.

  • Imprimer

C'est un prix dont les Français se seraient bien passés. Selon le classement 2009 de la pression fiscale établi par Forbes Asia, la France est championne toutes catégories. Avec 167,9 points, c'est le pays ayant le régime fiscal le moins accueillant. Pour établir son tableau, le magazine a additionné, pour chaque pays, les impôts sur les sociétés et sur le revenu, les charges patronales et salariales et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Ce calcul permettrait de déterminer si le pays est plus ou moins attrayant pour les talents et les capitaux. Sur les 50 pays du monde présents dans le classement, la France arrive première avec un impôt sur les sociétés de 34,4 %, un impôt sur le revenu de 52,1 %, des charges patronales de 45 %, des charges salariales de 14 % et une TVA de 19,6 %.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Manutan

La maitrise des couts relatifs aux achats et les economies potentielles qui en decoulent sont un enjeu majeur de competitivite pour les entreprises [...]

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]