Mon compte Devenir membre Newsletters

La chute des volumes des transactions dans l'immobilier ancien se stabilise

Publié le par

Les Notaires de France livrent leur vision du marché immobilier en 2009 : baisse des prix, relative embellie pour le secteur du neuf…

Dans une note publiée début juillet, les Notaires de France affinent leur diagnostic et leur vision du marché immobilier en  2009. Ainsi, apprend-on que la chute des volumes des transactions dans l'immobilier ancien (maison & appartements) “semble se stabiliser”, selon le Conseil supérieur du Notariat (CSN). La reprise des transactions, matérialisée par l’augmentation du nombre de promesses de vente depuis deux mois, permet d’envisager un volume de transactions d’environ 500 000, soit un chiffre proche de celui de 1992, au pire moment de la précédente crise immobilière, à rapprocher des 670 000 transactions en 2008. Quel que soit le scénario, Paris et l’Île-de-France seraient plus durement  touchés que la province. 2009 est par ailleurs marquée par des prix en moyenne plus bas. Une baisse de prix qui n'est pas uniforme, puisque Paris intra muros et les grandes métropoles résistent mieux.

Après une fin d’année 2008 durant laquelle l’activité s’est considérablement ralentie, l’annonce du dispositif de la loi Scellier a réactivé immédiatement le secteur du neuf ; mars et avril 2009 ont été des mois dynamiques au regard du nombre de contrats de réservation signés. Le secteur du neuf est indéniablement dopé par les investisseurs, désireux de bénéficier des mesures fiscales de ce dispositif. Les promoteurs, échaudés par la fin de l’année 2008, recentrent leur activité sur les métropoles de province, dont le dynamisme démographique et économique constitue une forme de garantie pour l’avenir proche. Mais la baisse des mises en chantier liée à celle du nombre des autorisations de construire (-16,5% entre juin 2008 et mai 2009 en comparaison des 12 derniers mois selon le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer) relativise cette embellie.