Mon compte Devenir membre Newsletters

La compétitivité des entreprises françaises vue par leurs dirigeants

Publié le par

Quels sont les principaux freins au développement des entreprises françaises? La compétitivité des coûts et l'amélioration de l'innovation sont pointées comme les deux chantiers prioritaires, selon un sondage Ipsos, réalisé auprès de la communauté d'Oséo Excellence en octobre 2012.

La compétitivité des entreprises françaises vue par leurs dirigeants

Un chef d'entreprise sur deux estime que sa société est moins compétitive que celles de ses concurrents étrangers. Voici l'un des premiers enseignements de l'enquête* réalisée par IPSOS auprès des entreprises à fort potentiel de croissance du réseau Oséo Excellence, en octobre 2012. Pour 73% des dirigeants interrogés, le principal obstacle à leur développement reste la compétitivité des coûts. Outre le coût du travail, du crédit ou des matières premières, ils pointent également le poids des réglementations et du cours de l'euro.

Selon 27% d'entre eux, c'est d'abord sur le renforcement de la compétitivité hors coût (qualité et innovation des produits et services, productivité et qualification des salariés) qui demeure prioritaire.

Pour les dirigeants jugeant leur entreprise plus compétitives, l'innovation (investissements en R&D et marketing) jouerait par ailleurs un levier de développement majeur pour surmonter la crise et s'imposer à l'international.

Rôle déterminant des pouvoirs publics

Afin d'améliorer la situation, trois quarts des sondés affirment que les pouvoirs publics peuvent jouer un rôle déterminant dans la compétitivité des entreprises françaises. Reste à savoir quel sera l'impact des récents engagements du gouvernement Ayrault en la matière suite à la publication du rapport Gallois.

(*) Enquête en ligne réalisée par Ipsos auprès de 858 membres de la communauté Oséo Excellence (entreprises de 1 à 5 000 salariés) du 1er au 14 octobre 2012.