Mon compte Devenir membre Newsletters

La crise expliquerait la hausse de l'absentéisme au travail

Publié le par

La crise incite les salariés à rester chez eux. C'est ce qu'indique le deuxième baromètre de l'absentéisme d'Alma Consulting Group dont Le Figaro du 12 janvier évoque les principaux enseignements.

Les salariés sont incités par la crise à rester chez eux, plutôt que d'aller travailler. C'est ce qu'indique le deuxième baromètre de l'absentéisme d'Alma Consulting Group* dont Le Figaro du 12 janvier évoque les principaux enseignements. Le taux d'absentéisme en 2009 se monte à 17,8 jours en moyenne par salarié, soit 4,85%, contre 3,69% l'année précédente.

Selon les DRH, les principaux facteurs d'absentéisme sont dus à la démotivation des salariés (25 %); à la faible implication dans le travail (22 %); au faible sentiment d'appartenance à l'organisation (13 %), aux problèmes relationnels avec la hiérarchie / les collègues (11 %), et au manque d'attention de l'encadrement aux problématiques RH (9 %), explique le quotidien, citant l'enquête.

Les taux les plus forts sont constatés dans les secteurs des services (5,16%) et de la santé (5%), puis vient le BTP (4,47%).

*Cette enquête a été réalisée auprès de 200 entreprises, organismes publics ou encore établissements hospitaliers, soit 410 284 collaborateurs.