Mon compte Devenir membre Newsletters

La délégation du G20 YEA présente son Pacte de confiance entrepreneurial pour soutenir les PME

Publié le par

Lundi 12 novembre, les entrepreneurs de la délégation du G20 YEA (Young entrepreneur alliance) ont dévoilé au ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici, leurs suggestions pour rétablir dialogue et confiance entre le monde politique et les dirigeants d'entreprise.

Créer un Pacte de confiance entrepreneurial (PCE) sur dix ans. Telle est la proposition de la délégation française des entrepreneurs du G20 YEA (Young entrepreneur alliance) présentée ce lundi 12 novembre à Pierre Moscovici, ministre de l'Économie et des Finances. Les représentants de la délégation ont profité de l'occasion de la Conférence annuelle des entrepreneurs pour détailler et défendre les mesures qu'ils considèrent prioritaires aux vues de la conjoncture actuelle.

Leurs propositions s'articulent autour de trois axes principaux :

1) Mettre la culture entrepreneuriale au cœur de notre modèle éducatif et social

– Reconnaissance publique du rôle de l'entrepreneuriat comme moteur de prospérité économique et sociale, et dans la création d’emplois.
– Valorisation de la réussite des entreprises françaises et des parcours de leurs entrepreneurs. 
– Intégration de la culture entrepreneuriale à tous les stades de l'enseignement : école, lycée, université.
...

2) Développer l'écosystème entrepreneurial français

– Dispenser l’éducation et la formation permettant aux citoyens d'acquérir l'état d'esprit, les outils qui leur donneront envie d'innover, de prendre des risques et de devenir entrepreneurs de leur destin.
– Préserver le statut de l’auto-entrepreneur et créer un statut de l'entrepreneur, pour que cela puisse être un choix de vie, reconnu par la société.
– Proposer un contrat de travail simple et flexible, pour dynamiser le marché de l'emploi.
– Mettre en place un Small business act pour simplifier la vie des PME .
...

3) Dynamiser le financement des PME

– Développement du capital investissement avec la stabilisation des FCPI et FIP.
– Création du PEA PME et du Livret PME.
– Mise en place de places de marché de financement ad hoc.
– Projet de Bourse des entreprises en France et en Europe est essentiel pour financer les PME et ETI.
– Pérennisation de France Investissement.
– Création d’un Crédit d'impôt fonds propres, pour que les PME puissent affecter une partie de leur résultat en fonds propres.
...

Pour mener à bien ces chantiers, la délégation insiste sur l'importance du dialogue entre entrepreneurs et puissance publique. Elle propose par exemple :
– d'inviter chaque mois un ministre, un président de conseil régional ou général, un parlementaire, un haut fonctionnaire à passer un jour dans une PME pour comprendre et dialoguer".
– de mettre en place un Conseil national d'orientation composé d'entrepreneurs qui sera chargé de donner un avis opérationnel sur l'impact économique des lois et décisions du gouvernement sur les entreprises.

Retrouvez l'intégralité des propositions du Pacte de confiance entrepreneurial (PCE).