Mon compte Devenir membre Newsletters

La moitié des patrons de PME prévoient d'investir malgré la crise

Publié le par

Malgré la morosité économique, 49 % des patrons de PME ne renoncent pas à investir. C'est ce qui ressort de la quinzième édition du baromètre de KPMG et de la CGPME sur le financement et l'accès au crédit des entreprises.

La moitié des patrons de PME prévoient d'investir malgré la crise

Preuve que les dirigeants de PME interrogés ne se laissent pas affecter par la morosité : près de la moitié d’entre eux ont l’intention de réaliser des investissements au cours des prochains mois, en particulier dans les entreprises de 250 à 499 salariés (65 %). En revanche, le secteur du BTP affiche plus de prudence, avec seulement 33 % des patrons prévoyant des investissements.

L'étude mentionne, par ailleurs, que les besoins de crédits pour le remplacement ou l’entretien de l’exploitation connaissent une forte baisse et concernent désormais la moitié des PME, contre 66 % il y a trois mois. "À l’inverse, les besoins pour des investissements d’équipements (véhicules, informatique…) sont en forte hausse à 48 %, contre 37 % en juin. Enfin, les besoins de crédits pour des investissements d’innovation (23 %, – 5 points) et pour des acquisitions de développement (21 %, – 6 points) diminuent", note le baromètre.

L’accès au crédit reste toujours difficile

Si les besoins de financement augmentent, l'accès au crédit reste toutefois difficile. Près d’un tiers (+ 2 points) des dirigeants de PME estime que la situation économique a des impacts négatifs importants sur les conditions d’accès aux crédits. Ce phénomène est particulièrement ressenti dans le BTP (41 %). Résultat : l’autolimitation des chefs d’entreprise dans leurs demandes de financements auprès des banques poursuit sa recrudescence. Elle concerne 36 % des PME, soit une augmentation de neuf points ces six derniers mois.