Mon compte Devenir membre Newsletters

La vague ch'tie profite à de nombreuses PME du Nord

Publié le par

Popularisés par l'incroyable succès du film de Dany Boon, la bière Ch'ti, le maroilles et même les baraques à frites ont le vent en poupe. De nombreuses PME nordistes profitent de ce vent favorable.

Hervé Diers n'en revient pas. Depuis environ un mois, le patron d'Hedimag, une PME d'Hazebrouck (Nord) spécialisée dans les camions magasins pour commerçants ambulants, constate une montée en flèche de ses ventes de baraques à frites. La responsable ? "Bienvenue chez les Ch'tis", la très populaire comédie burlesque de Dany Boon, qui met en scène "Chez Momo", une baraque à frites qui sert de cantine quotidienne aux protagonistes. Certes, le camion à frites de Momo, un brin vieillot, ne ressemble guère aux remorques modernes qui figurent dans le catalogue d'Hedimag. Il n'empêche : l'effet Ch'tis est là, qui dope la demande partout en France.

Même constat chez Castelain, une brasserie traditionnelle lensoise, bien connue pour sa bière phare, la Ch'ti, autre vedette du film de Dany Boon. Sollicitée par l'équipe de ce qui devait être un "petit film sans prétention", Annick Castelain, la dirigeante, a accepté de fournir des caisses de bière et d'anciennes PLV (publicités sur lieu de vente). Bien lui en a pris. Car depuis la sortie de ce film, qui a détrôné "La Grande Vadrouille" au box-office, la PME a vu la demande exploser : "Nous recevons des appels de distributeurs qui ne s'étaient jamais intéressés, jusque-là, à la Ch'ti", confie Annick Castelain, qui avait investi 4 millions d'euros, ces dernières années, dans la modernisation de son outil de production. "Il est trop tôt pour mesurer les retombées exactes de cet engouement", précise la chef d'entreprise, qui n'en oublie pas pour autant ses autres produits phares, parmi lesquels la Maltesse, dernière née de la gamme. Quoi qu'il en soit, le vent semble bel et bien favorable aux produits du Nord.