En ce moment En ce moment

Laurence Parisot souhaite toujours briguer un second mandat à la tête du Medef

Publié par le

C'est ce qu'elle a affirmé lundi 21 décembre sur Europe 1. Elle était invitée à réagir à la suite du départ de l'Association nationale des industries alimentaires (Ania) du Medef, la semaine dernière.

  • Imprimer

La patronne des patrons compte bien le rester. Laurence Parisot a réaffirmé, lundi 21 décembre, son souhait de briguer un second mandat à la tête du Medef lors d'une interview accordée à Europe 1. "[Ma détermination] est totale. La question ne se pose même pas. Je ne me suis jamais posée cette question", a-t-elle indiqué. Laurence Parisot a été amenée à réagir après que l'Ania (Association nationale des industries alimentaires) a décidé, la semaine dernière, de quitter le syndicat patronal. Le groupement a en effet estimé que sa cotisation était "trop élevée" par rapport au bénéfice qu'il retirait du Medef. "Je ne trouve pas d'explication et je ne suis pas la seule. Beaucoup de membres de l'Ania m'ont fait part de leur consternation", a même déclaré la patronne des patrons dans une interview au Figaro datée du lundi 21 décembre.

Julien Van Der Feer

Julien Van Der Feer

Rédacteur en chef

Rédacteur en chef d’Artisans Mag’ et de Commerce Magazine, l’univers de l’artisanat et du commerce est mon quotidien depuis 3 ans. Je suis passionné par [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]