Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Credoc nuance l'opinion des Français sur l'ouverture dominicale

Publié le par

Alors que le gouvernement réfléchit à un assouplissement du travail dominical, le Credoc publie un rapport relativisant l'intérêt d'une telle libéralisation pour les consommateurs et pour l'emploi.

Selon une enquête, réalisée en septembre par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), auprès de 1 014 individus, 52,5 % des Français se disent favorables à l'idée “qu'il faut autoriser tous les commerces à ouvrir le dimanche s'ils le souhaitent”. Toutefois, le fait que 3 personnes sur 4 considèrent que “le temps d'ouverture des commerces est déjà suffisant”, relativise ce résultat.

Parmi les autres enseignements de ce rapport : 39,2 % des Français (actifs) seraient prêts à travailler “régulièrement” le dimanche, une affirmation que ne partagent pas 52 % des personnes qui travaillent dans le commerce.

Quant aux alternatives possibles à l'ouverture des commerces le dimanche, les achats sur Internet semblent davantage complémentaires que substituables car 53 % des cyberconsommateurs sont favorables à la libéralisation de l'ouverture dominicale.  Mais lorsque l'on soumet les Français au choix entre l'ouverture le dimanche des magasins et leur fermeture tardive au moins une fois par semaine, 60 % des personnes sondées préfèrent la seconde option.

Les auteurs du rapport concluent en assurant que, bien qu'une petite majorité des Français se prononce en faveur de la libéralisation de l'ouverture dominicale, “l'analyse approfondie des résultats de l'enquête incline à penser que ce constat ne témoigne pas nécessairement de l'existence d'une aspiration profonde des Français à voir les magasins systématiquement ouverts le dimanche”. En cause ? “Une absence de motifs forts d'opposition”.