Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Guide des Salaires 2009 vient de paraître

Publié le par

Les salaires de 145 fonctions sont détaillées, du p-dg au directeur des ressources humaines en passant par le directeur commercial. Mais, ces informations ont un coût : 755 € HT.

Réalisé à partir d’une grande enquête annuelle étudiant un échantillon représentatif de l’ensemble des entreprises françaises en termes de secteur d’activité, taille d’entreprise, situation géographique, etc., Le Guide des Salaires vient de paraître.
Ainsi, 145 fonctions sont auscultées en tenant compte des modes d’organisation des entreprises ou unités qui constituent le tissu économique et social français.
« Cette nouvelle édition du Guide des Salaires 2009 confirme les tendances de fond de l’année dernière, à savoir la tension toujours existante pour le recrutement des fonctions du secteur de l’informatique, mais en révèle également de nouvelles. Ainsi, il apparaît, par exemple, que les fonctions ressources humaines souffrent d’un manque de considération qui s’accompagne d’une baisse de la rémunération », déclare Claire Cabaret, chef de produit du Guide des salaires Comundi.

Des cadres dirigeants mieux rémunérés dans les secteurs industriels classiques
Les cadres dirigeants les mieux payés ne se trouvent plus dans les secteurs de la Pharmacie et de la Chimie-Parachimie, même si ceux-ci touchent des salaires supérieurs à la moyenne du marché. Pour gagner plus, les cadres dirigeants peuvent se tourner vers des secteurs industriels classiques comme la métallurgie, qui offre des rémunérations supérieures de 9 % par rapport aux autres secteurs. Pour une entreprise de 300 salariés, le directeur général peut espérer une rémunération globale brute annuelle de 146 590 €.
Le secteur de la mécanique de précision propose des salaires supérieurs de + 7 % ; par exemple, pour une entreprise de 300 salariés, le directeur général peut espérer 144 950 €. L’Agroalimentaire remonte dans le classement, en présentant des rémunérations supérieures de 6 % : pour une entreprise de 300 salariés, le directeur général peut espérer 143 070 €.

Les salaires de dirigeants commerciaux augmentent, ceux des DRH sont stables
L’enquête révèle que les directeurs commerciaux tirent mieux leur épingle du jeu cette année : ils sont classés n° 4 dans la hiérarchie des rémunérations derrière le p-dg (avec une rémunération équivalente à 71 % de ce dernier) alors que l’enquête précédente les plaçait 7e avec seulement 54 % de la rémunération de celui-ci. La rémunération globale moyenne (brute annuelle) d’un directeur commercial s’élève à 103 080 € versus 94 600 € en 2007 avec le même profil en âge et ancienneté (47 ans et 12 ans). Les directeurs des ventes sont également mieux lotis (56 % de la rémunération du p-dg, contre 49 % dans l’enquête 2007). La rémunération globale moyenne (brute annuelle) d’un directeur des ventes se monte à 80 970 €, versus 85 910 € en 2007 mais il faut noter qu’en 2008, la moyenne a rajeuni de 3 ans en âge et de 4 ans en ancienneté. Cependant, le mouvement de fond de la rémunération des commerciaux présents sur le terrain s’oriente à la baisse sur la part de rémunération fixe. Pour compenser ce phénomène, les montants de variables attribués sont en croissance. Ainsi, les ingénieurs d’affaires voient leur rémunération fixe médiane baisser de 4 % lorsque leur variable individuel gagne 5 points (19 %).
Le salaire médian du DRH (environ 75 K€) est stable, mais l’échantillon 2008 démontre que le statut de cadre dirigeant est de moins en moins fréquent dans cette famille de fonctions. Cela révèle en effet un décalage entre l’importance de la fonction et la rémunération. En 2008, les responsables ressources humaines (RRH) créent la surprise avec 14 % de techniciens dans leurs rangs et des rémunérations en baisse, en lien avec ce nouveau statut (- 6 % en médiane pour la rémunération fixe).

L'Île-de-France n'a plus la cote
Contrairement aux idées reçues, Paris et l’Île-de-France ne sont plus la panacée pour les cadres dirigeants (- 4 % par rapport aux autres régions). La région Nord-Picardie-Champagne propose des rémunérations supérieures de 1 % par rapport aux autres régions du Guide des Salaires. En revanche, la région Languedoc-Midi Pyrénées propose toujours des rémunérations supérieures de 10 % par rapport aux autres régions.
L’enquête salaires 2008 met en évidence trois régions phares pour les ingénieurs ou cadres de services techniques d’études (responsable de bureau d’études, ingénieur qualité, responsable environnement…). En effet, les mieux lotis en rémunérations travaillent dans les régions Languedoc-Midi Pyrénées (+ 10 % par rapport aux autres régions), en Auvergne-Limousin (+ 4 %) et dans le Nord-Picardie-Champagne (+ 3 %).

Rens. : Le Guide des Salaires 2009, septembre 2008, 434 pages, 755 € HT.