En ce moment En ce moment

Le Medef refuse toute revalorisation du Smic

Publié par le

Lors de sa conférence de presse mensuelle, mardi 17 février, Laurence Parisot a déclaré que les entreprises françaises étaient trop fragiles pour supporter de nouvelles dépenses sociales.

  • Imprimer

Lors de sa conférence de presse mensuelle, mardi 17 février, à la veille du sommet social, Laurence Parisot a déclaré que les entreprises françaises étaient trop fragiles pour supporter de nouvelles dépenses sociales. La présidente du Medef exclut en outre toute revalorisation du salaire minimum : "c'est la garantie de la mise au tapis de dizaines de PME". Elle demande qu'on utilise mieux les dispositifs existants pour répondre aux enjeux de la crise, comme le chômage partiel.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]