Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Medef refuse toute revalorisation du Smic

Publié le par

Lors de sa conférence de presse mensuelle, mardi 17 février, Laurence Parisot a déclaré que les entreprises françaises étaient trop fragiles pour supporter de nouvelles dépenses sociales.

Lors de sa conférence de presse mensuelle, mardi 17 février, à la veille du sommet social, Laurence Parisot a déclaré que les entreprises françaises étaient trop fragiles pour supporter de nouvelles dépenses sociales. La présidente du Medef exclut en outre toute revalorisation du salaire minimum : "c'est la garantie de la mise au tapis de dizaines de PME". Elle demande qu'on utilise mieux les dispositifs existants pour répondre aux enjeux de la crise, comme le chômage partiel.