Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Medef veut relancer l'intéressement par un crédit d'impôt

Publié le par

La participation, c'est trop complexe. Vive l'intéressement dans les PME de moins de 50 salariés. Voilà l'avis de Laurence Parisot. Aujourd'hui, moins de 10 % de ces PME versent l'intéressement.

La patronne des patrons recommande de supprimer l’obligation, faute d’accord ou de délégués syndicaux, de recourir à un référendum auprès des salariés pour instaurer l’intéressement. Elle propose que ce soit le dirigeant qui prenne la décision en suivant une formule simple liée aux résultats. Comment inciter les PME à se lancer ? En consentant un crédit d’impôt sur les sociétés égal à 30 % des sommes versées à celles qui ouvrent pour la première fois plan d’intéressement (dans les trois ans à venir) et égal à 15 % pour celle qui en disposent déjà.
La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) s’est prononcée, dans un communiqué, pour la mise en place d’un « taux intermédiaires » d’IS.