Mon compte Devenir membre Newsletters

Le commerce associé contre l'ouverture le dimanche

Publié le par

Les enseignes se disent sceptiques quant aux opportunités offertes par la loi Mallié, révèle le 11 janvier une enquête menée par la Fédération du commerce associé.

Parmi les adhérents de la Fédération du commerce associé (FCA), 6 sur 10 se prononcent contre l'ouverture dominicale. C'est le résultat d'une enquête menée par la FCA, réalisée en novembre 2009. La principale raison de cette prise de position ? L'augmentation des frais, pour 30% des répondants, qui ne comptent pas sur une hausse du chiffre d'affaires compensatrice. Un quart fait état d'une qualité de vie moindre, pour les acheteurs et les vendeurs, ainsi que de la baisse du niveau de service rendu par l'enseigne (pour 20% d'entre eux).

Huit adhérents sur dix considèrent que la loi permettant aujourd'hui l'ouverture le dimanche dans des périmètres précis ne devrait pas s'étendre à l'ensemble du territoire.

Actuellement, seuls 27% des points de vente utilisent la possibilité d'ouvrir cinq dimanches par an. Les raisons sont principalement économiques : les répondants considèrent en effet que les achats effectués le dimanche se substituent à ceux de la semaine.

La FCA renouvelle sa proposition d'instaurer un système de déclaration individuelle du commerçant, qui permettrait, selon elle, de réduire les cas de concurrence déloyale entre communes adjacentes.