En ce moment En ce moment

Le gouvernement souhaite encourager l'entrepreneuriat féminin

Publié par le

Le gouvernement compte rattraper le retard français en matière d'entrepreneuriat féminin. En conclusion du colloque de l'association "Paris Pionnières", Hervé Novelli a présenté dix pistes d'action.

  • Imprimer

Le gouvernement compte rattraper le retard français en matière d'entrepreneuriat féminin. En conclusion du colloque de l'association "Paris Pionnières", incubateur féminin des services innovants, Hervé Novelli a présenté dix pistes d'action. « Il existe un fort potentiel de développement économique pour notre pays au travers de la création et de la reprise d’entreprise par les femmes, a déclaré le secrétaire d’État chargé des entreprises et du commerce extérieur. En effet, alors qu’elles représentent 46 % de la population active, seulement 30 % des créateurs et des repreneurs d’entreprise sont des femmes.» Parmi les pistes évoquées figurent, entre autres, la mise en place d’un observatoire de l’entrepreneuriat féminin, la sensibilisation des jeunes filles à la diversification des métiers dans le cadre des actions de développement de l’esprit d’entreprendre, la lutte contre les stéréotypes, un effort accru de communication, notamment envers les organismes de crédit, sur les spécificités de l’entrepreneuriat féminin et l’accompagnement des créatrices via les réseaux.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]