Mon compte Devenir membre Newsletters

Le moral des entreprises repart à la hausse en France et dans le monde

Publié le par

56% des entreprises de services et des industries envisagent une amélioration de l'activité économique durant les 12 mois à venir, selon le baromètre international de KPMG* publié lundi 25 janvier.

Les entreprises de services et les industries reprennent progressivement confiance. C'est ce qu'indique le baromètre international de KPMG*, publié lundi 25 janvier. 55,9% des entreprises de services et 56,5% des industries envisagent en effet une amélioration de l’activité économique durant les 12 prochains mois. 32% des services et 18% des industries considèrent que l’activité se maintiendra.

Concernant leurs perspectives de chiffres d’affaires et leur carnet de commandes, les entreprises sont optimistes. La majorité des industries (74,3%) et des entreprises de service (83,6%) prévoient une augmentation ou un maintien de leurs résultats. En termes de perspectives de chiffres d’affaires et de résultats (industries: 38,2%, services: 39,4%), l’ensemble des entreprises européennes sont moins optimistes que la moyenne mondiale, l’Italie et la Grande-Bretagne se révélant les plus optimistes.

Toutefois, les entreprises européennes s’attendent à une amélioration de l’activité économique avec 50,7% des industries et 50,1% des entreprises de services, soit +20,5 points depuis octobre 2008, date du niveau le plus bas depuis trois ans.

Les industriels restent prudents mais leur moral remonte
Les perspectives d’activité n’ont jamais été aussi élevées depuis janvier 2008: 42,7% des industriels français considèrent, en effet, qu’elles vont croître, contre 26,9% en janvier 2009. 33,9% des industries envisagent une croissance de leur chiffre d’affaires et 27,1% un maintien. 32,5% une croissance de leurs résultats (+15,5 points depuis janvier 2009) et 28,3% un maintien.

Néanmoins, en termes de perspectives de croissance du chiffre d’affaires, du carnet de commandes et du résultat, le moral des industriels français est moins bon que la moyenne mondiale. Cette analyse est toutefois contrastée avec le maintien ou la hausse des dépenses en R&D pour 68,5% des industriels français.

Les entreprises de services reprennent confiance
Elles n’ont jamais été aussi nombreuses (55,5%) à anticiper une amélioration de l’activité économique depuis avril 2006. Le développement de l’activité devrait encourager les recrutements et le recours à des prestataires extérieurs. Comme pour les industriels, 33,9% des entreprises de services anticipent une hausse de leur chiffre d’affaires, soit plus du double des opinions exprimées en janvier 2009. « Cette photographie du moral des industries et des entreprises corrobore les signes de la reprise, sans pour autant masquer la volatilité accrue des indicateurs économiques, comme en atteste sans doute la prudence européenne » indique Yannick de Kerhor, associé KPMG responsable du département Advisory.

*Le baromètre international « Perspectives d’Activité » est produit par Markit Economics pour le compte de KPMG. Il est établi à partir d’une enquête réalisée auprès d’environ 11 000 industries et entreprises du secteur des services auxquelles il est demandé de donner leur opinion sur leurs perspectives de développement. Les rapports sont établis sur une base semestrielle et concernent les États-Unis, le Japon, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande, l’Autriche**, les Pays-Bas**, la Grèce**, la République Tchèque**, la Pologne**, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine.
(** uniquement pour l’industrie)