Mon compte Devenir membre Newsletters

Le secrétaire d'État aux Affaires européennes souhaite un Small Business Act « le plus contraignant possible pour les États »

Publié le par

Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d'État aux Affaires européennes, a déclaré lundi 23 juin vouloir placer la présidence française de l'UE sous le signe des PME.

A l’occasion d’un colloque organisé lundi 23 juin à Bruxelles par la CGPME sur le thème "Small Business Act (SBA) pour l’Europe : quelle politique PME sous présidence française", Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d’État aux Affaires européennes, a souhaité placer la présidence française sous le signe des PME.  Le "think small first" implique, selon le ministre, que l’Union européenne apporte une réelle valeur ajoutée aux petites entreprises, par exemple dans la mise en œuvre de la Société Privée Européenne (SPE).
Le secrétaire d'Etat, rejoignant ainsi la CGPME, a également souhaité que le SBA, qui sera présenté par la Commission européenne le 25 juin prochain, soit « le plus contraignant possible pour les États ».
Jean-François Roubaud, président de la CGPME, a indiqué qu'il est essentiel que le SBA soit soutenu de manière déterminante sans quoi les PME risquent d’être submergées par une vague de scepticisme et de doute qui les feraient rejoindre les rangs des déçus de l’Europe.