Mon compte Devenir membre Newsletters

Les DRH perçoivent une éclaircie en 2011

Publié le par

L'étau de la crise économique se desserre, l'avenir s'éclaircit. Le baromètre "Défis RH 2011", réalisé par Inergie, incite à un optimisme raisonnable pour 2011.

Près de huit directeurs des ressources humaines sur dix apparaissent confiants dans la santé économique de leur entreprise pour les mois à venir (+ 3 points), et 72 % parient sur la croissance de leur secteur (+ 4 points). C'est ce que révèle le baromètre "Défis RH 2011", réalisé par Inergie pour l'association nationale des DRH et publié le 17 mai.

"La crise pesant moins fortement sur l’activité de leur entreprise, les DRH ont pu relâcher la pression sur l’emploi et sur les salaires. En effet, s’ils sont encore 57 % à avoir dû gérer une réorganisation, soit autant qu’en 2009, 40 % déclarent avoir eu recours à l’intérim, tandis que 34 % ont organisé un plan de recrutement", commente l'étude.

 La question des rémunérations n'inquiète pas les DRH

Alors que les revendications salariales progressent, la sérénité des DRH sur ce sujet est une des surprises de ce baromètre. D’une année sur l’autre, le risque de conflit s’est reporté des rémunérations vers le temps de travail. Ils sont 27 % à penser que les principaux conflits et problématiques de 2011 vont concerner le temps de travail. 

Pour finir, 66 % des interviewés désapprouvent la mise en œuvre des "pénalités financières" (accords seniors, égalité H/F ou pénibilité du travail en 2012 …) liées au non-respect des contraintes légales adoptée par le ministère du Travail. Une approche que Xavier Bertrand défend pour sa part dans une interview exclusive donnée au magazine "Entreprise & Carrières". "Sur ce sujet, je veux être très clair, l’objectif n’est pas de faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’État, mais bien d’obliger les entreprises à engager des démarches de responsabilité sociale, pour que les choses évoluent réellement. "