En ce moment En ce moment

Les PME européennes en mode “wait and see”

Publié par le - mis à jour à
Les PME européennes en mode “wait and see”

De plus en plus de petites et moyennes entreprises doutent de l'avenir. C'est la principale conclusion du baromètre publié par l'Union européenne de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME).

  • Imprimer

Wait and see… C'est le comportement adopté par une majorité de petites et moyennes entreprises européennes. Publié le 28 février, le baromètre de l'Union européenne de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME) constate tout d’abord que les PME européennes ont enregistré des résultats moins bons que ce qu'elles espéraient. La situation a été particulièrement difficile pour les micro-entreprises et pour les secteurs de la construction et des services à la personne, en raison d’une “diminution de la demande intérieure”.

« L'image peinte par notre dernier baromètre est loin d'être rose. Les PME s'attendent de moins en moins à une reprise de leur activité, les prévisions pour les prochains mois sont négatives. Tous ces indicateurs semblent suggérer que les petites entreprises restent dans l'expectative et qu'une légère récession est actuellement en cours », explique Gerhard Huemer, directeur de l’unité d’étude de l’UEAPME.

Le baromètre observe par ailleurs des différences de plus en plus marquées entre les États membres : le niveau de confiance affiché par les entreprises au Portugal, en Irlande, en l’Italie, en Grèce et en Espagne est bien en deçà des résultats enregistrés par le reste de l’Europe. Pour l’UEAPME, “les déséquilibres croissants montrent que les dispositifs d'assainissement budgétaire envisagés par les différents gouvernements ne réduisent guère les déséquilibres. Seules des mesures capables de stimuler la croissance et restaurer la confiance des PME tireront l'Europe de la récession”.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Optimiser les chantiers de construction, les rendre plus sûrs, plus efficients. C'est l'ambition de ces start-up, invitées mardi 26 juin 2018 [...]