En ce moment En ce moment

Les PME exportatrices font cap vers l'Asie

Publié par le

L'Asie devient la 2e destination des PME exportatrices, après l'Europe communautaire, selon une étude Opinion Way pour Altares sur les PME exportatrices, dévoilée hier, à l'occasion du 19e salon Avenir Export.

  • Imprimer

L'Asie devient la 2e destination des PME exportatrices, après l’Europe communautaire. C’est un des principaux constats d'une étude Opinion Way pour Altares sur les PME exportatrices, dévoilée hier, à l'occasion du 19e salon Avenir Export. Menée auprès d'un échantillon représentatif de 297 PME françaises qui ont une activité suivie à l'international, cette étude confirme plusieurs résultats constatés à l'occasion du salon Avenir Export 2006 et apporte en parallèle de nouveaux éclairages : les PME exportatrices sont majoritairement satisfaites d'exporter (97 %), réalisent en moyenne 43 % de leur chiffre d'affaires à l'export et prévoient que ce pourcentage atteigne les 50 % dans les deux ans à venir. L’ombre au tableau, c’est le taux de change défavorable, qui constitue, pour 28% des PME exportatrices, une difficulté majeure. Par conséquent, elles ont encore plus besoin d’être accompagnées : plus d’un quart des PME exportatrices (27%) préconise une simplification des démarches administratives (et 10 % vont jusqu’à suggérer la création d’un “guichet unique”). Seule une petite partie des PME exportatrices (7 %) pense que les aides de l’État et des organismes publics sont aujourd’hui suffisantes.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Création d'entreprise

Par Anne Sophie Panseri, présidente de Femmes Chefs d'Entreprises

On en parle beaucoup, de plus en plus... De nombreuses structures d'accompagnement, de financement, de conseil, inscrivent à leur programme [...]

Création d'entreprise

Par Amélie Moynot

Ils ont plus de cinquante ans et se sont lancés dans l'aventure start-up. Avantages, inconvénients, conseils... Trois dirigeants livrent leur [...]

Création d'entreprise
SPENDESK

Par SPENDESK via Marketme

Qu’elle en soit au niveau “seed” ou dépassant déjà les millions d’euros de chiffre d’affaires, une bonne startup pense toujours à sa scalabilité. [...]